Comment fonctionne le compte courant d’associé ?

Comment fonctionne le compte courant d’associé ?

Pour répondre à ses besoins de trésorerie, une société aura à choisir entre de multiples solutions. Le compte courant d’associé est notamment un mode de financement à envisager. Avec cette alternative, l’actionnaire fait office de prêteur. Le fonds propre qu’il octroie ne sera pas intégré au capital social de l’entreprise en qualité d’apport en numéraire. De cette manière, il n’y aura pas d’augmentation de capital. Découvrez dès à présent toutes les informations nécessaires sur le compte courant d’associé.

Qu’est-ce qu’un compte courant d’associé ?

Pour faire simple, les comptes courants d’associés permettent aux actionnaires de prêter une somme à la société à partir de leurs fonds propres ou de l’argent que l’entreprise leur doit. Ceci aidera l’entreprise à faire face à des problèmes financiers passagers. L’argent peut également servir à résoudre un décalage de trésorerie. En d’autres termes, cette somme permettra de garantir le bon fonctionnement de la société et comblera le passif, et ce, même si les recettes ne sont pas suffisantes. Une entreprise peut également solliciter des avances en compte courant pour développer son activité.

Notez qu’il s’agit de sommes prêtées qui, bien évidemment, ne vont pas intégrer le capital social de la société. En général, l’ouverture d’un compte courant d’associé a lieu au sein des entreprises commerciales : SARL, SAS et SA. Elle peut avoir lieu dès la création de la société. Pour effectuer un apport en compte courant, les associés ou actionnaires peuvent prêter de l’argent à la société. Il est également possible pour les associés de mettre à disposition de la société des sommes que celle-ci leur doit : avances de frais, dividendes, rémunérations…

N. B. : Le compte courant n’est pas un compte bancaire classique. Il s’agit plutôt d’une créance qu’un associé offre à la comptabilité sous forme de quasi-fonds propres. Ce prêt exige un suivi de dettes entre la société et le titulaire du compte courant. Sachez également que le compte courant créditeur est le plus courant, même si dans certains cas, il peut être débiteur, c’est-à-dire que c’est l’entreprise qui prête des fonds à l’actionnaire.

Qui peut ouvrir un compte courant d’associé ?

Afin de répondre à un besoin de trésorerie de l’entreprise pour faire face à une insuffisance d’actif, le compte courant d’associé se révèle comme une solution salvatrice. Un actionnaire ou un groupe d’associés peut, en effet, prêter de l’argent à son entreprise pour permettre à cette dernière de surmonter une crise passagère ou de développer son activité.

Pour pouvoir faire des apports en compte courant, il faut être une personne physique :

  • Dans les SA et les SARL, seuls les membres du directoire, du conseil d’administration et du conseil de surveillance ainsi que les actionnaires détenant 5 % de l’apport en capital social de l’entreprise ont la possibilité d’ouvrir un compte courant d’associé.
  • Pour les SAS, les dirigeants (directeur général, président, membres du directoire, etc.) ainsi que les associés possédant 5 % du capital social de l’entreprise peuvent effectuer des apports en compte courant d’associé. Parfois, si c’est prévu dans les statuts de la société, la signature d’une convention de compte courant d’associé est requise. Ce document va indiquer les modalités de remboursement du compte courant d’associé.

À savoir sur le remboursement du compte courant d’associé

L’avance de fonds constitue un prêt. Elle est, de ce fait, remboursable. Le titulaire d’un compte courant d’associé peut demander le remboursement à tout moment. Si l’actionnaire décide de ne pas demander de remboursement, il pourra percevoir les intérêts des comptes courants déductibles du résultat chaque année. Les conditions de remboursement du compte courant peuvent varier en fonction de sa forme.

Pour obtenir plus de détails au sujet des comptes courants d’associés et de leur fonctionnement, pensez à faire appel à un expert-comptable. Ce dernier vous informera sur les démarches à suivre pour ouvrir ce genre de compte.