Le rachat d’une entreprise : étapes

Le rachat d’une entreprise : étapes

Ceux qui souhaitent entreprendre auront à choisir entre de nombreuses alternatives. La création d’entreprise est la solution privilégiée, mais vous pourrez également opter pour la reprise d’entreprise. Voici les quelques phases à suivre pour réussir le rachat d’une entreprise.

Déterminer les caractéristiques de la société à reprendre

Racheter une entreprise ne s’improvise pas. D’autant plus que la réussite d’un projet de reprise repose sur plusieurs éléments clés. Il vous faudra tout d’abord définir le type d’entreprise qui correspond à vos attentes et vos exigences. Pour trouver une entreprise adaptée, pensez à tenir compte de certains points clés.

Quel est le secteur d’activité de l’entreprise à reprendre ? Souhaitez-vous reprendre une entreprise de type startup ou encore une société familiale ? Il est également important de miser sur des sociétés en fonction de sa zone géographique d’implantation. En tant que repreneur, il faut aussi s’intéresser à la taille de l’entreprise (nombre de salariés, chiffre d’affaires, etc.).

Recherche et analyse de l’entreprise à reprendre

Vous souhaitez entreprendre, mais vous ne savez pas comment procéder ? Pensez tout d’abord à choisir entre la création ou reprise d’entreprise. Un projet de création d’entreprise présente des avantages et inconvénients. Il implique la prise en compte de multiples paramètres. Opter pour la reprise d’une société peut être plus avantageux, car il s’agit d’acheter une entreprise existante.

Le rachat d’une société passe par quelques étapes clés. La recherche d’une entreprise à reprendre en fait partie. Elle peut être assez difficile vu que, généralement, un chef d’entreprise souhaitant céder son entreprise est discret sur son projet pour ne pas perturber son activité. Il est alors conseillé de se rapprocher d’un réseau spécialisé dans la mise en relation des deux acteurs d’une cession reprise.

Après avoir choisi la meilleure offre de cession, il vous faudra analyser la situation de l’entreprise cible. Votre examen se portera sur plusieurs éléments : l’activité, les points forts et points faibles, la clientèle de la société à reprendre. S’agit-il d’une entreprise en difficulté ou une société ayant une excellente santé financière ? Il faudra également que vous vous informiez sur les raisons pour lesquelles l’entrepreneur envisage de céder son entreprise. Ensuite, le repreneur d’entreprise est tenu d’estimer la valeur de l’entreprise à céder. Un audit d’acquisition sera alors nécessaire, ce qui requiert l’intervention d’un professionnel adapté.

Les dernières étapes du rachat d’une entreprise

L’une des étapes finales de la reprise d’une entreprise est l’établissement d’un plan de reprise. Il faut notamment définir le montage juridique adapté : acquisition des titres de l’entreprise rachetée, constitution d’un holding, filialisation de la société, constitution d’une nouvelle entreprise et achat du fonds de commerce, etc.

Il est également indispensable de déterminer le montage financier adéquat. Les financements proposés incluent les aides et subventions, l’apport en compte courant d’associé ou les apports en capital… Pensez également à établir un prévisionnel. Celui-ci se portera sur les informations du dernier exercice comptable ainsi qu’une traduction financière du projet de rachat sur trois années consécutives, un compte de résultat prévisionnel et un bilan.

Vous pourrez également vous faire accompagner dans la reprise d’une société. L’aide d’un expert-comptable peut être décisive dans la réussite d’un tel projet. Ce spécialiste pourra vous renseigner sur les démarches à suivre pour racheter une société, les formalités et procédures, aides, etc.