Entreprises : une aide exceptionnelle pour l’embauche d’alternants

Entreprises : une aide exceptionnelle pour l’embauche d’alternants

Les conséquences économiques qui découlent de l’épidémie du coronavirus se font de plus en plus sentir. De nombreuses entreprises ont fait faillite, sans parler des pertes d’emplois qui se comptent par milliers. En réponse à ces problèmes, le Gouvernement propose certains dispositifs. Il y a, par exemple, l’aide financière octroyée aux sociétés qui recrutent des alternants. L’objectif de cette mesure d’aide est de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes dans un contexte difficile.

Quel est le montant de l’aide pour l’embauche des alternants ?

Le 23 juillet, plusieurs membres du Gouvernement ont annoncé la disponibilité d’une aide à l’embauche pour les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation. Il s’agit là de l’allocution du Premier ministre Jean Castex assisté par la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer ainsi que de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Élisabeth Borne.

Cette annonce a été faite dans le cadre de l’application du plan « 1 jeune, 1 solution ». Ce dernier prévoit l’accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans dans leur insertion professionnelle. Il présente de nombreuses mesures, dont l’aide pour l’embauche des alternants, et est appuyé par un financement de 6,5 milliards d’euros.

Le but de ce dispositif est d’inciter les entreprises à embaucher des alternants. Le montant de l’aide variera en fonction de l’âge de l’alternant. Pour un jeune de moins de 18 ans, la société bénéficiera de 5 000 €. Pour un alternant de plus de 18 ans, l’aide s’élève à 8 000 €.

Quelles sont les modalités d’attributions imposées pour l’octroi de l’aide financière ?

En principe, cette aide peut être débloquée par toutes les entreprises et les associations. Pour bénéficier de cette trésorerie, l’entreprise est tenue de se conformer à certaines conditions :

  • Si le contrat est conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, il doit permettre l’obtention d’un titre ou encore d’un diplôme. Ce dernier peut aller jusqu’au niveau 7 du cadre national des certifications comme un master ou un diplôme d’ingénieur.
  • Il peut s’agir de certificats de qualification professionnelle (CQP) ou de contrats de professionnalisation expérimentaux.

Sachez également qu’une entreprise comptant moins de 250 salariés peut obtenir l’aide financière sans condition. Pour les sociétés de plus de 250 employés, le nombre d’alternants au sein de leurs équipes doit atteindre un pourcentage bien défini avant le 31 décembre 2021. Si le pourcentage n’est pas atteint, la société est tenue de restituer l’aide déjà perçue.

Quelles sont les conditions de versement de l’aide proposée par le gouvernement

Récemment, le gouvernement a annoncé que la durée d’accueil sans contrat d’apprentissage au Centre de formation d’apprentis (CFA) sera prolongée. Ce sont surtout les jeunes qui ont commencé leur formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020 qui sont concernés par cette annonce. Grâce à cette mesure, ils pourront trouver un recruteur plus facilement.

À noter que l’aide à l’embauche des entreprises sera versée mensuellement aux recruteurs. Ces derniers recevront donc les fonds, bien avant le paiement de la rémunération du nouvel employé. N’hésitez pas à solliciter votre expert-comptable pour obtenir des renseignements supplémentaires sur le volet financier du contrat d’apprentissage.