Faire appel à un professionnel pour un audit comptable

Faire appel à un professionnel pour un audit comptable

Pour gérer efficacement une entreprise, il est généralement nécessaire de se faire accompagner par un expert-comptable et un commissaire aux comptes. Celui-ci, bien plus qu’un prestataire, constitue un conseiller privilégié qui, de par ses compétences et son savoir-faire aidera le dirigeant à prendre les bonnes décisions pour la gestion comptable et financière de l’entreprise. En outre, ses missions incluent l’établissement des comptes d’une société, mais pas que. Ce prestataire possède aussi les connaissances et techniques requises pour réussir un audit comptable. Il s’agit là d’une opération qui, à un moment donné, se révèle bénéfique, voire nécessaire pour chaque société afin de réaliser un contrôle comptable et financier. Voici ce qu’il faut savoir au sujet de cet examen nécessaire pour la gestion d’entreprise.

Différents types d’audit comptable

Un audit comptable s’impose parfois comme une nécessité pour la comptabilité d’une entreprise. Cet examen n’est pas à la portée de tout le monde. En effet, il entre uniquement dans les cordes de certains professionnels tels que les experts comptables. Cet examen peut notamment être réalisé par un expert-comptable. Il a pour principal objectif de contrôler et de mettre en avant la fiabilité et la sincérité des comptes d’une société, et ce, compte tenu des réglementations en vigueur.

Notez par ailleurs que l’audit comptable se présente sous plusieurs formes, permettant d’attester de la fiabilité des comptes et de la santé financière de l’entreprise. Parfois, il permet uniquement de mettre en forme les finances d’une entreprise par le biais d’un contrôle comptable. Il y a aussi l’examen limité qui consiste en des contrôles généraux axés sur la régularité des comptes dans le cadre de l’audit financier et comptable. Dans certaines situations, un audit financier plus exhaustif est exigé pour effectuer un rapport sur la gestion des risques et émettre une opinion à ce niveau. Ce dernier requiert l’intervention d’un expert-comptable et d’un commissaire aux comptes.

Comment procéder à un audit comptable ?

Un audit comptable et financier sert à établir les comptes d’une société. Il est effectué selon une méthodologie rigoureuse par un professionnel de l’expertise comptable. Celle-ci est échelonnée sur plusieurs phases. Brûler l’une de ces étapes ne sera pas sans conséquence. Cette erreur risque, par exemple, d’entraîner une non-détection.

Pour mener à bien cet examen, il ne faut pas négliger la phase de « préparation » afin de retransmettre une image fidèle au chef d’entreprise. Cette dernière servira à mieux cerner la société à auditer et permet aussi de déterminer des objectifs bien précis. Elle aide également les experts comptables ou les commissaires aux comptes en charge de la mission à connaître le référentiel à appliquer. La phase de réalisation revêt une grande importance. C’est lors de cette période que les objectifs d’audit définis lors de l’étape précédente seront fixés. Pour finir, il y a ce que l’on appelle la phase de conclusion qui consiste à résumer les résultats des tests effectués. À ce stade, les auditeurs pourront indiquer les points sur lesquels intervenir pour améliorer les processus.

Pourquoi effectuer un audit-comptable ?

Pour réussir haut la main un audit réalisé par un expert-comptable, il est nécessaire d’axer ses examens sur plusieurs points cruciaux. Ceux-ci incluent tout d’abord des renseignements complets au sujet des finances de la société, dont les dettes, les actifs et les transactions. Ensuite, le ou les professionnels en charge de l’examen s’assurent que les données consignées sont exactes et correspondent aux principes comptables.

Demander un audit comptable présente de nombreuses utilités. Il vous offre notamment la possibilité de déterminer les points à améliorer pour optimiser la gestion de votre entreprise. De plus, les informations qui résulteront de cet examen vous aideront à trouver et à décrocher facilement une solution de financement, par exemple, pour un projet de développement.