Reprise du travail après le confinement : les responsabilités de l’employeur et de ses salariés

Reprise du travail après le confinement : les responsabilités de l’employeur et de ses salariés

Après le confinement total, la France passe à une phase de déconfinement progressif, ce qui se traduit notamment par la reprise du travail. Étant donné que le coronavirus n’est pas encore entièrement éradiqué, certaines questions méritent d’être posées. Qu’en est-il des responsabilités des salariés et des dirigeants ? Que faire si un employé contracte le coronavirus ? Réponses à ces interrogations.

Déconfinement progressif : les obligations de l’employeur

Sur la sphère professionnelle, les employeurs doivent adopter des stratégies préventives. Autrement dit, ils sont dans l’obligation de veiller à la santé et à la sécurité de leurs salariés, ce qui se traduit par la mise en place de mesures de précaution.

L’employeur est tenu de mettre à disposition de ses collaborateurs des moyens adaptés ainsi qu’une organisation axée sur la réduction du risque de contamination. En ce sens, il est dans l’intérêt des entreprises d’adopter les règles sanitaires préconisées par l’État. Il s’agit, par exemple, d’instaurer une surface de travail d’au moins 4 m² pour chaque employé. Tous les aménagements du lieu de travail sont à repenser, pour faire en sorte que les préconisations de distanciation sociale soient respectées.

De même, les dirigeants peuvent adapter le temps de présence de chacun, en organisant par exemple des roulements d’équipe, en conservant une partie de télétravail ou en aménageant les horaires, pour éviter tout contact entre les salariés.

Le cas échéant, des mesures barrières telles que le plexiglas peuvent être envisagées, si le lieu ne permet pas une distance suffisante entre chaque employé.

Les dirigeants doivent prouver leurs mesures de prévention

De nombreuses sociétés ont amorcé la reprise de leur activité le 11 mai, même si le coronavirus sévit encore. Le risque de contamination reste donc présent.

Les chefs d’entreprise doivent faire le nécessaire pour garantir la santé physique et mentale de leurs salariés. Ils ne doivent pas seulement minimiser le risque, mais l’éradiquer. En ce sens, chaque employeur est tenu de respecter le protocole mis en place par le gouvernement et doit être en mesure de le prouver, à l’aide de commandes de matériel de prévention, protocole mis en place, photos ou même constat d’huissier par exemple.

Ainsi, si toutes les mesures de précaution ont été mises en œuvre et qu’un salarié contracte malgré tout le coronavirus, le chef d’entreprise pourra prouver qu’il a œuvré à préserver la santé et la sécurité de ses employés.

En outre, il faut s’assurer que tous les salariés et tous les acteurs de l’entreprise aient bien respecté les règles sanitaires imposées.

Pour obtenir de plus amples conseils sur les moyens à déployer pour réussir la reprise de votre activité, faites appel à votre expert-comptable.