Loi Pinel : comment réduire ses impôts ?

Loi Pinel : comment réduire ses impôts ?

Investir dans l’immobilier est l’un des placements les plus appréciés. Cela vous permet, par exemple, de vous constituer un patrimoine immobilier tout en percevant un revenu locatif. Dans le cadre d’un tel projet, vous pourrez également bénéficier d’une réduction d’impôt en choisissant un logement couvert par le dispositif Pinel. Cette défiscalisation dépendra de plusieurs paramètres. Il repose tout d’abord sur le montant de l’investissement ainsi que la durée de la mise en location de votre logement neuf. Voici quelques informations pertinentes et utiles à savoir pour savoir comment réduire ses impôts avec la loi Pinel.

Les conditions à remplir pour défiscaliser avec la loi Pinel

Pour réaliser un investissement immobilier performant, pensez à choisir le modèle le plus avantageux. En ce sens, le dispositif de défiscalisation Pinel fait partie des plus sollicités, grâce notamment à l’importante réduction d’impôts qui en découle. De plus, investir en Pinel vous permet de percevoir des revenus fonciers réguliers, sous forme de loyer. Retenez toutefois que pour bénéficier du dispositif Pinel, vous devez remplir certaines conditions.

Il faut tout d’abord que vous optiez pour un immobilier neuf, en état futur d’achèvement ou une habitation ancienne faisant l’objet de travaux de réhabilitation. En outre, seuls les biens immobiliers situés dans des zones éligibles à la loi Pinel, principalement des régions présentant une demande locative supérieure à l’offre, sont concernés. Ce dispositif s’applique uniquement aux maisons ou appartements conformes aux dernières réglementations en vigueur, dont la RT 2012, qui atteste la performance énergétique d’un logement ainsi que le label BBC 2005.

Les biens immobiliers éligibles à la loi Pinel doivent également être loués pendant un certain temps. La durée minimale de location est de 6 ans. Le taux de réduction d’impôt dont vous bénéficierez dépend de la durée d’engagement (6, 9 ou 12 ans) de votre appartement ou de votre maison.

Le loyer d’un immobilier locatif encadré par le dispositif Pinel doit respecter les plafonds prévus. Ces derniers sont calculés en fonction de la surface habitable de l’immobilier neuf et de sa situation géographique. À titre d’exemple, pour les programmes neufs situés en zone A-bis, le montant du loyer est de 17,43 € par m² et de 9,07 € par m² pour les logements qui se trouvent en Zone B2.

Par ailleurs, notez que pour pouvoir prétendre aux avantages proposés par la loi Pinel, vous devez être fiscalement domicilié en France.

Conseils pour réussir son investissement Pinel

La loi Pinel est instaurée par l’État pour encourager la construction immobilière. Portée par cette initiative, partout en France, on remarque des chantiers visant à satisfaire la demande de ceux qui sont à la recherche d’un programme immobilier pour faire un investissement locatif donnant droit à une réduction d’impôt.

Notez aussi que les logements éligibles à cette formule doivent se trouver dans les régions tendues, autrement dit des zones géographiques présentant un marché immobilier caractérisé par une forte demande locative.

Afin de réussir un investissement locatif avec la loi Pinel et réaliser une économie d’impôt conséquente, il ne suffit pas d’être éligible au dispositif, d’acheter un bien immobilier neuf ou un logement ancien faisant l’objet de travaux de rénovation. Il serait également bénéfique d’appliquer certains conseils.

Pensez tout d’abord à bien choisir l’emplacement du programme immobilier avec lequel investir. Privilégiez les opérations immobilières se trouvant dans une grande ville ou une banlieue, proche d’une gare ou d’une station métro par exemple. Prêtez également attention aux commodités du secteur où se situe le bien que vous souhaitez acheter. L’idéal est d’opter pour un appartement neuf ou une maison neuve qui sont localisés à quelques encablures des écoles, des commerces et des services publics. Les logements remplissant ces critères trouveront facilement un locataire.

Soyez également attentif à la configuration et le plan du logement. Ce dernier se situe-t-il à l’étage ? Est-il bien orienté ? Quelle est sa superficie ? Si vous disposez d’un budget peu conséquent, optez pour un deux-pièces de 40 m² au 2e étage. Si vos moyens vous le permettent, un trois-pièces de 60 m² constitue l’idéal.

Financer son investissement Pinel

Pour réussir votre investissement locatif Pinel, il vous faudra prendre en considération divers éléments. Il est crucial de bien choisir son logement, et ce, en fonction de son budget et de la configuration et l’emplacement du bien. Par ailleurs, avant de procéder à l’acquisition d’un logement et tirer profit des avantages de la loi Pinel, dont des réductions d’impôts significatives, il serait plus judicieux de régler la question du financement. Vous pourrez alors puiser dans votre épargne ou souscrire un prêt.

Notez que le recours à un prêt constitue un choix des plus judicieux. Vous pourrez d’ailleurs financer votre placement locatif avec la loi Pinel sans apport personnel et rembourser votre emprunt avec vos revenus locatifs. N’hésitez pas à demander l’aide d’un expert-comptable afin de mener à bien votre projet.