Qu’est-ce qu’un compte de résultat ?

Qu’est-ce qu’un compte de résultat ?

L’entreprise est tenue de produire à chaque fin d’exercice comptable des comptes annuels. Il s’agit du compte de résultat, du bilan et de l’annexe. Le compte de résultat est le document qui permet d’avoir un aperçu des produits et des charges de l’entreprise durant l’exercice qui vient de se clôturer. Ce dernier informe aussi sur le bénéfice réalisé ou la perte subie par l’entreprise. Découvrez ici tous les détails concernant le compte de résultat.

Qu’est-ce qu’un compte de résultat ?

Le compte de résultat (CR) est un document comptable à établir obligatoirement au moins une fois par an. Cet état financier présente l’ensemble des charges et des produits de l’entreprise durant l’année, sans prendre en compte leurs dates de paiement ou d’encaissement. Il n’y a aucune compensation entre les produits et charges. En faisant la différence entre ces comptes de gestion, il est possible de voir le résultat comptable généré par l’entreprise pour l’année qui vient de se terminer.

Quelle est l’utilité d’un compte de résultat ?

Le comptable ou l’expert-comptable contacté par l’entreprise doit établir à chaque fin d’exercice les documents comptables de la société. Il s’agit d’une obligation juridique. En effet, les comptes annuels doivent être déposés auprès du greffe du tribunal de commerce. Par le biais de la liasse fiscale, les comptes annuels servent également de base à l’administration fiscale pour le calcul de l’impôt.

Mais il est aussi nécessaire de produire le compte de résultat pour d’autres raisons. Ce document a pour rôle d’informer sur les performances ou la santé financière de l’entreprise. La lecture du compte de résultat concerne surtout certains acteurs qui sont le chef et les dirigeants d’entreprise, les investisseurs ainsi que les repreneurs d’entreprise. Cela intéresse aussi l’expert-comptable qui accomplit une mission d’accompagnement de l’entreprise, mais également les fournisseurs et les salariés.

Le compte de résultat permet de mettre en avant certains éléments importants dont :

  • Les charges d’exploitation ;
  • Le chiffre d’affaires ;
  • Le résultat d’exploitation.

Grâce aux données contenues dans le CR, il est possible de calculer le seuil de rentabilité, la capacité d’autofinancement de l’entreprise et d’autres ratios comme la capacité de remboursement des emprunts et le poids de l’endettement.

S’il s’agit d’un compte de résultat prévisionnel, il sert à établir des estimations sur l’activité future de l’entreprise. Ce type de document est demandé par les investisseurs et les organismes de crédit.

Compte de résultat et bilan : les différences

Le compte de résultat et le bilan sont tous les deux des états financiers à produire obligatoirement à la clôture d’un exercice comptable. Ils sont présentés sous la forme d’un tableau à deux colonnes à mettre en balance.

Mais la différence se situe au niveau de l’objectif. Le bilan comptable montre la situation des actifs et ressources de l’entreprise depuis sa création jusqu’à l’instant où le document est établi, alors que l’état de résultat ne concerne que l’exercice qui vient de se clôturer. Même si le bilan indique au passif le résultat de l’exercice, il ne permet pas d’avoir des détails sur les opérations qui ont contribué à la formation de ce résultat.

Il y a aussi une différence concernant la présentation des deux documents. Pour le bilan, les éléments d’actif sont consignés dans la colonne de gauche et les passifs à droite du tableau. Tandis que dans le compte de résultat, les informations sont listées.

Les éléments composant le compte de résultat

Le compte de résultat regroupe les opérations qui ont eu une incidence sur le résultat durant un exercice comptable. Les éléments fondamentaux de ce document comptable sont les produits et les charges. Sont inscrites dans les produits, les ventes ou recettes, tandis que les charges concernent les sorties d’argent ou dépenses.

Les charges et les produits sont divisés en trois classes :

  • L’exploitation ;
  • Le financier ;
  • L’exceptionnel.

Les comptes des charges

Dans le plan comptable, les charges sont les comptes de classe 6. Ils diminuent le résultat de l’entreprise, ce qui se traduit par un appauvrissement du patrimoine. Il faut inscrire les dépenses dans la colonne gauche du compte de résultat.

Quand elles sont liées à l’exploitation, les charges correspondent à la diminution du patrimoine du fait des dépenses liées à l’activité courante de l’entreprise. Ces charges sont nécessaires pour la réalisation du chiffre d’affaires. Parmi elles, il y a :

  • Les achats des matières premières ;
  • Les achats des marchandises ;
  • Les variations des stocks ;
  • Les loyers, les assurances et autres frais généraux ;
  • Les charges de personnel ;
  • Les dotations aux amortissements.

Les charges sont dites financières quand elles rémunèrent les emprunts que l’entreprise a contractés pour financer son fonctionnement. Sont compris dans ces comptes :

  • Les intérêts des emprunts ;
  • Les intérêts des découverts bancaires ;
  • Les escomptes accordés aux clients.

Dans les charges exceptionnelles, vous inscrivez les dépenses qui ne concernent ni la gestion financière ni la gestion courante de l’entreprise. Il s’agit, par exemple des créances irrécouvrables et des pénalités.

Les comptes des produits

En comptabilité, ce sont les comptes qui sont regroupés dans la classe 7. Ils sont inscrits dans la partie droite du CR et se traduisent par un enrichissement de l’entreprise.

Parmi les produits d’exploitation, donc les produits correspondant à la gestion courante de l’entreprise, il y a :

  • Le chiffre d’affaires obtenu avec les ventes des produits finis, des marchandises et des services ;
  • Les subventions d’exploitation ;
  • Les reprises sur amortissement.

À l’opposé des charges financières, les produits financiers sont ceux qui sont liés à la gestion financière de l’entreprise, notamment :

  • Les dividendes reçus ;
  • Les produits financiers ;
  • Les escomptes obtenus.

Quant aux produits exceptionnels, ils regroupent les produits qui ne correspondent pas à la gestion normale ni à la gestion financière de l’entreprise. Ce sont, par exemple, les produits provenant de la cession d’éléments immobilisés et des dégrèvements d’impôts.

Le résultat

Dans le compte de résultat, le résultat net comptable se traduit par une perte ou un bénéfice. L’entreprise réalise un bénéfice si les charges sont moins importantes que les produits. Dans le cas contraire, l’entreprise subit une perte.

Pour obtenir le résultat net, il faut faire la somme :

  • Du résultat d’exploitation qui est la différence entre les produits et les charges d’exploitation ;
  • Du résultat financier obtenu en soustrayant les charges financières aux produits financiers ;
  • Du résultat exceptionnel qui est la différence entre les produits et les charges exceptionnels.

Faites appel à un expert-comptable pour la gestion de votre comptabilité

Professionnel du chiffre, l’expert-comptable peut accompagner l’entreprise à chaque moment clé de sa vie. En lui confiant la gestion des comptes de votre entreprise, vous avez la garantie que votre comptabilité et vos états financiers sont tenus et produits dans le respect des lois et des normes comptables en vigueur.

Mais l’expert-comptable dispose également des compétences dans les domaines fiscaux, juridiques et sociaux. Il vous aidera à prendre les bonnes décisions et peut représenter votre entreprise auprès des différentes institutions.