afex logo 3

La comptabilité : générale et de gestion

29/04/2021
Jérôme Benaïnous

L’information comptable, qu’elle soit interne ou externe, doit être traitée chaque jour. Cela suppose de la saisie en vue de l’enregistrement de données et de documents appelés pièces comptables, mais aussi du classement. Le but est de fournir une information fiable, à jour et la plus juste possible.

Voici quelques notions comptables qui peuvent vous être utiles !

La comptabilité générale

La comptabilité générale permet de traduire des flux et des opérations en informations financières. Elle est le reflet du patrimoine et de l’activité de l’entreprise. Elle a pour but de produire de l’information à destination des associés, des banquiers, des fournisseurs ou des clients, mais aussi de l’administration fiscale, sociale, etc.

Les principes comptables

Le code du commerce énonce les grands principes comptables qui donnent un cadre juridique.

  • le principe de comparabilité et continuité d’exploitation ;
  • le principe de régularité et de sincérité ;
  • le principe de prudence ;
  • le principe de permanence des méthodes ;
  • le principe de non compensation ;
  • le principe d’importance significative ;
  • le principe d’indépendance des exercices.

Ainsi, la comptabilité permet d’effectuer des comparaisons périodiques afin d’examiner l’évolution de l’entreprise.

Les différents flux

On parle de flux d’informations comptables, ils peuvent être internes à l’entreprise, ou externes à celle-ci. C'est le cas, lors d’une relation avec un fournisseur par exemple.

Il existe différentes sortes de flux :

  • flux financiers : monétaires, dettes ou créances ;
  • flux réels : marchandises, biens et/ou services.

La notion de bilan et de compte de résultat

Le bilan est la représentation de l’image d’une entreprise, de son patrimoine à un instant T, en général à la clôture du bilan comptable.

Le bilan

Le bilan se présente en 2 parties : l’actif et le passif, décomposés en sous parties.

Les emplois ou actif 

  • acquisition d’immobilisations
  • achat de stock en vue de vendre ou de produire
  • accord de crédit à des clients
  • obtention de disponibilités

On parle d’actif immobilisé, ceci correspond à des biens qui sont conservés durablement par l’entreprise, et d'actif circulant, cela s’apparente aux biens ou matières premières acquises pour être revendus ou pour produire.

On retrouve aussi les créances clients et la trésorerie.

Les ressources ou passif :

  • apport de fonds ou de biens
  • bénéfice et la mise en réserve de la partie qui est non distribuée
  • crédits bancaires, ou obtenus chez des fournisseurs

On parle de capitaux propres et de dettes. Ces dernières correspondent aux fonds prêtés par les banques, aux biens réceptionnés non encore réglés aux fournisseurs, aux salaires, aux cotisations sociales, etc.

Le compte de résultat

L’analyse du résultat est possible grâce au compte de résultat qui contient les charges et les produits correspondant à un exercice comptable. Il nous renseigne sur l’enrichissement ou l’appauvrissement de l’entreprise.

Les charges correspondent aux dépenses courantes en lien avec l’activité de l’entreprise : achats, loyers payés, charges d'entretien, frais d‘assurances, charges de personnel, impôts, services bancaires, charges exceptionnelles, etc.

Les produits représentent les recettes en lien avec l’activité de l’entreprise : ventes de produits ou de prestations de services, loyers reçus, subventions obtenues, produits financiers et exceptionnels, etc.

La différence entre les charges et les produits permet d’obtenir le résultat. Ce dernier est appelé bénéfice s’il est positif et perte s’il est négatif.

La comptabilité de gestion

La comptabilité de gestion permet d’obtenir une synthèse des données économiques d’une entreprise. Elle doit aider le responsable à gérer efficacement son entreprise et à prendre les bonnes décisions.

Analyse des coûts fixes et variables

Toute activité est génératrice de coûts qu’il est bon d’analyser.

On parle :

  • de coûts fixes, tels que le loyer, la location de machine ou de matériel, les assurances, la téléphonie et internet, etc.
  • de coûts variables correspondant au coût fluctuant des matières premières, à ceux des frais d’expéditions des produits finis, ou encore aux coûts énergétiques, etc.

Seuil de rentabilité

La détermination du seuil de rentabilité est primordiale pour la bonne gestion d’une entreprise. En effet, la structure dégage du profit dès lors qu’elle a dépassé le seuil de rentabilité qui correspond à un équilibre. Elle ne gagne pas encore d’argent, mais elle n’en perd pas.

Afin de calculer le seuil de rentabilité, l’entreprise doit déterminer sa marge sur coûts variables :

Prix de vente - coûts variables

La formule pour déterminer le seuil de rentabilité :

Coûts fixes / marge sur coût variable unitaire

Si vous avez besoin d’un complément d’information sur ces différentes notions, nous vous invitons à contacter un expert-comptable. Il pourra également vous aider à gérer efficacement votre comptabilité d’entreprise.

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cabinet AFEX
Jérôme Benaïnous
Cabinet AFEX
Jérôme Bénaïnous est expert-comptable et commissaire aux comptes diplômé de Paris Dauphine. Il a reçu le Prix du meilleur mémoire d’Expert-comptable d’Île-de-France. Il a exercé en tant que directeur de mission chez Ernst & Young, un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil, avant de s’installer.
Découvrir