afex logo 3

La rente viagère : un revenu complémentaire !

23/07/2021
Jérôme Benaïnous

La rente viagère est une solution peu connue, mais pourtant qui peut se révéler intéressante en matière de revenus complémentaires. Elle permet en effet d’améliorer ses ressources, notamment suite au départ à la retraite. Le gouvernement, afin de relancer l’économie via la consommation des ménages, a relevé le seuil imposé par certains contrats, permettant ainsi de sortir de ce dispositif par le versement d’un capital, en lieu et place d’une rente.

Rente viagère : définition

La rente viagère est une somme d’argent dont le montant est fixé à l’avance, que vous percevez régulièrement (chaque mois, chaque trimestre ou autre) tout au long de votre vie. Elle fait suite à un placement financier : une assurance-vie, un contrat d’épargne-retraite ou à la vente d’un bien en viager.

La rente viagère est idéale pour avoir un complément de revenus à la retraite.

Quels contrats d’épargne sont compatibles avec la rente viagère ?

Il est possible de définir 4 grandes familles de contrats d’épargne.

Catégorie 1 : contrat retraite

Le contrat d’épargne-retraite est prévu pour vous permettre la constitution d’un complément de revenus au moment de la retraite. Il prévoit des versements déductibles des revenus pendant la vie active, professionnelle. L’épargne ainsi constituée peut ensuite être récupérée sous forme de rente viagère, à la retraite.

Nouveauté : les anciens dispositifs comme les PERP et les contrats Madelin imposaient une sortie en rente. Lorsque ce type de contrat n’a pas été suffisamment élevé, si le versement mensuel de la rente est inférieur à 40 ou 80 € selon le contrat, il est possible de demander un versement en capital. Le gouvernement vient de modifier ce seuil : il est désormais porté à 100 €.

Quant aux nouveaux plans d’épargne-retraite (PER), ils offrent le choix de la sortie : soit en rente, soit en capital, soit en combinant les deux.

Catégorie 2 : contrat d’assurance-vie

Ce type de contrat permet aussi une sortie en capital ou en rente viagère.

Catégorie 3 : plan d’épargne en actions

Le plan d’épargne en actions ou PEA permet une sortie en capital ou en rente viagère. Et si la sortie en rente est programmée après 8 ans de détention du PEA, la rente est exonérée d’impôts.

Catégorie 4 : plan d’épargne populaire

Le PEP ou plan d’épargne populaire ne peut plus être souscrit. Mais si vous en détenez un, vous pouvez toujours l’alimenter.
Il est possible de le convertir en rente, qui sera elle aussi exonérée d’impôts.

Rentes viagères : quel calcul s’applique ?

Les éléments pris en considération pour le calcul du montant de la rente sont le montant du capital transformé, l’âge de la personne au moment de la souscription et l’espérance de vie à la demande de la rente. À cela, peuvent s’ajouter des frais, le taux technique de la rente et les options de rente choisis.

Le critère le plus important est l’âge auquel on demande à bénéficier de la rente, car plus cette demande est tardive, plus le niveau de la rente est élevé.

Rapprochez-vous de votre expert-comptable et de son équipe, ils peuvent être de bons conseils et vous aider à faire le meilleur choix pour vous et votre entreprise.

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cabinet AFEX
Jérôme Benaïnous
Cabinet AFEX
Jérôme Bénaïnous est expert-comptable et commissaire aux comptes diplômé de Paris Dauphine. Il a reçu le Prix du meilleur mémoire d’Expert-comptable d’Île-de-France. Il a exercé en tant que directeur de mission chez Ernst & Young, un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil, avant de s’installer.
Découvrir