Il y a quelques jours nous vous présentions les intérêts du Plan Epargne Entreprise (PEE), place aujourd’hui au PERCO, un placement d’avenir et à la rentabilité hors norme.

Qu’est-ce que le PERCO ?

Le PERCO ou Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif est un investissement ouvert aux salariés et dans certains cas aux gérants et assimilés leur permettant de préparer leur future vie de retraités.

Comme son nom l’indique, le PERCO est un investissement utile pour la retraite, ainsi toutes les sommes versées ne seront débloquées qu’à ce moment-là, sauf cas exceptionnel.

Deux situations sont possibles au moment du déblocage des fonds :

  1. Il s’agit d’une rente
  2. Un capital est versé

Les conditions pour pouvoir bénéficier de cet avantage sont identiques à celles qui caractérisent le PEE. A la différence que vous pouvez toujours cotiser malgré un changement d’entreprise, si votre nouvel employeur n’en offre pas.

Pourquoi ouvrir un PERCO ?

S’il vous arrive encore de vous poser la question de savoir si vous devez ouvrir un PERCO en tant que salarié, c’est certainement parce que vous ne connaissez pas sa rente qui défit toute concurrence.

Si en revanche vous êtes un gérant de société, le PERCO peut aussi avoir du sens. Dans un premier temps pour vos collaborateurs, mais aussi fiscalement.

Le fonctionnement du Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif est similaire à celui du Plan d’Epargne Entreprise, c’est à dire que chaque employé est limité à un investissement de 25% de son salaire annuel. Salaire qui peut en revanche, gros avantage du PERCO, être abondé de 16% du plafond annuel de la sécurité sociale contre 8% pour le PEE. Pour 2018, l’abondement maximal est donc de 6357€

Quel intérêt pour le PERCO

Laissez moi vous faire une simple démonstration : Pour chaque salarié qui investit 2119€ et dont l’entreprise abonde ce compte au maximum, soit 300% (6357€), auquel il faudra soustraire la CSG/CRDS (616€), la rentabilité sera de 6357-616=5741€, ce qui équivaut à 271% de rentabilité sur une année.

Jérôme Benaïnous
Jérôme BenaïnousCabinet AFEX
Jérôme Bénaïnous est expert-comptable et commissaire aux comptes diplômé de Paris Dauphine. Il a reçu le Prix du meilleur mémoire d’Expert-comptable d’Île-de-France. Il a exercé en tant que directeur de mission chez Ernst & Young, un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil, avant de s’installer.

Le régime social pour l’employeur

Vous devez savoir que l’abondement versé en complément des versements volontaires des bénéficiaires peut faire l’objet d’une exonération totale de charge de la sécurité sociale, mais bien évidemment ces sommes restent soumises à diverses contributions sociales.

En tant qu’employeur, vous avez tout intérêt à proposer un PERCO car les sommes versées par l’entreprise sont déduites du bénéfice pour l’assiette de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés. Aussi, ces sommes sont exonérées de la taxe sur les salaires, la taxe d’apprentissage et des prélèvements dont l’assiette est alignée sur celle des cotisations de Sécurité sociale.

fiscalite PERCO

La combinaison gagnante : PERCO et PEE

Vous venez de voir la rentabilité folle du PERCO, souvenez-vous de notre article sur le PEE, lui aussi connaissait une rentabilité de 271%, mais tous deux limitent l’investissement. Alors placez épargnez des deux cotés et augmentez votre bénéfice, pour obtenir jusqu’à 8611€ net d’impôt. Ça ne vous suffit pas, vous en voulez plus ? Sachez qu’il est possible d’atteindre une rentabilité encore meilleure grâce à  l’article L.3334-6 du Code du travail. Celui-ci permet le transfert des sommes de votre PEE vers votre PERCO avant ou après l’échéance de ce premier. Vous ne voyez pas immédiatement l’intérêt ?

Transfert de PEE vers PERCO

En partant du principe que votre entreprise abonde votre PEE à son maximum (300%), soit 3178€ pour 1059€ investit en 2018. Une partie de votre PEE pourra faire l’objet d’un transfert vers votre PERCO la même année. Si cette somme transférée est de 2119€, elle sera à son tour abondé jusqu’à 300%, soit 6357€. Ainsi, après déduction des cotisations de sécurité sociale CSG/CRDS, l’ensemble de votre épargne salariale se portera à 8611€ ajouté à l’investissement de départ de 1059€ soit pas moins de 813% de rentabilité.

Ces optimisations peuvent être vraiment bénéfiques pour votre entreprise, parlez-en avec nos experts comptables.

Ce sujet vous interpelle ?

Nos collaborateurs répondent à vos questions au cabinet,
par téléphone ou par email, à votre convenance.