afex logo 3

Compte de résultat différentiel, ce que vous devez savoir

20/05/2022
Jérôme Benaïnous

AFEX vous présente le compte de résultat différentiel, un document comptable voué à apprécier les charges d’une société et, par conséquent, à se faire une idée précise de la santé financière de cette dernière.

Très utilisé en comptabilité analytique, il permet donc de réaliser un certain nombre de calculs et de contrôles afin d’affiner la stratégie à mettre en place.

Le compte de résultat différentiel : définition

Le compte de résultat différentiel est un tableau comptable dont l’objectif est de permettre de soustraire les charges du chiffre d’affaires afin de connaître la marge sur coûts, puis de soustraire encore les charges fixes de manière à sortir le résultat net.
Etudier ce type de tableau a vocation à déterminer la rentabilité de l’activité et, au besoin, de travailler sur les meilleures stratégies possibles afin d’augmenter les marges financières, voire de remédier aux éventuelles pertes.

Le contenu du compte de résultat différentiel

Un compte de résultat différentiel embarque un certain nombre d’éléments, à savoir :

  • Le chiffre d’affaires : Cela correspond au cumul des produits d’exploitation (les recettes issues des ventes de prestations de services et/ou de produits).
  • Les charges variables : Il s’agit essentiellement des dépenses en lien avec le fonctionnement de la société (achat de matières premières, électricité, primes versées aux salariés, frais de livraison, etc.). Ces charges sont fonction du volume d’activité, voire de la saisonnalité.
  • Les charges fixes : Certaines charges immuables quel que soit le volume d’activité sont également à considérer (assurances, loyer, salaires, amortissements, etc.).
  • Le résultat net : Il s’agit des bénéfices de l’entreprise. Ce dernier se calcule en déduisant les charges fixes de la marge sur coût variable. A minima, la société vise un résultat à 0.
  • La marge sur coût variable : Elle est calculée comme indiqué précédemment.

A quoi sert le compte de résultat différentiel

Très utilisé pour le contrôle de gestion de la société, le compte de résultat différentiel met les charges supportées en exergue. Cela permet alors de déterminer si l’activité est génératrice de bénéfices ou non.

La construction d’un compte de résultat différentiel

Dans la pratique, un compte de résultat différentiel se construit comme un compte de résultat classique qui reprend l’ensemble des produits et des charges. Ensuite, il convient de trier les charges dans les catégories fixes ou variables. Enfin, il est possible de monter le tableau permettant de calculer la marge sur coût variable ainsi que le résultat net de la société.
Par ailleurs, ces calculs permettent aussi de connaître les éléments suivants :

  • Le seuil de rentabilité : Il s’agit du chiffre d’affaires minimal nécessaire pour permettre de couvrir l’ensemble des charges et d’atteindre un résultat proche ou égal à 0.
  • Le point mort : Cela correspond au nombre de jours permettant d’atteindre le seuil de rentabilité. Pour le connaître, il faut faire le calcul suivant : seuil de rentabilité = chiffre d’affaires / 360.
  • La marge de sécurité : C’est la différence entre le chiffre d’affaires et le seuil de rentabilité. L’objectif est alors de permettre de couvrir d’éventuelles charges imprévues.
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cabinet AFEX
Jérôme Benaïnous
Cabinet AFEX
Jérôme Bénaïnous est expert-comptable et commissaire aux comptes diplômé de Paris Dauphine. Il a reçu le Prix du meilleur mémoire d’Expert-comptable d’Île-de-France. Il a exercé en tant que directeur de mission chez Ernst & Young, un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil, avant de s’installer.
Découvrir