Entreprises : protocole sanitaire renforcé

Entreprises : protocole sanitaire renforcé

Le ministère du travail a mis à jour le 23 mars 2021 le document « covid-19 : organisation et fonctionnement des restaurants d’entreprise« . Nous vous informons des principales mesures renforcées.

Cas-contact : rappel des règles sanitaires

Les entreprises doivent faire quelques rappels des règles à appliquer en lien avec l’épidémie Covid-19 à leurs salariés !

Ceux d’entre eux qui sont déclarés cas-contacts ou qui présentent des symptômes de la Covid-19 doivent s’isoler et réaliser un test de dépistage.

Afin de ne pas perdre au niveau de leur rémunération, ils peuvent déclarer leur isolement dès les premiers symptômes sur le site de l’assurance maladie  » déclaration de maintien à domicile – coronavirus« .

Un arrêt de travail sans jour de carence leur sera délivré, à la condition qu’un test de dépistage soit réalisé dans les 48h.

Organisation du travail et protocole sanitaire renforcé

Les entreprises doivent s’organiser en interne afin de limiter les risques de contamination à la Covid-19.

Pour celles qui organisent le transport de leurs salariés, elles doivent limiter le transport de plusieurs salariés en même temps.

Et lorsque que cela n’est pas possible, elles doivent rappeler que le port du masque est obligatoire, tout comme l’utilisation de gel hydroalcoolique. Tous les gestes barrières doivent être appliqués.

Encore plus de télétravail !

Le travail à domicile 100 % du temps de travail lorsque l’activité exercée le permet reste l’exigence affichée par le gouvernement.

Nous rappelons qu’à la demande d’un salarié, 1 journée de travail sur site par semaine est envisageable sous réserve de l’accord de l’employeur. Certains salariés souffrent en effet psychologiquement de l’isolement en lien avec ce nouveau format de travail.

Les entreprises des départements actuellement confinés, doivent par ailleurs mettre en place un plan d’action visant à réduire le temps de présence sur site de leurs salariés.

Les mesures devront être présentées à l’inspection du travail, lors d’un éventuel contrôle.

Concernant les activités qui ne permettent pas la mise en place du télétravail, une organisation doit être trouvée. Le mot d’ordre est la réduction des interactions sociales.

Prise des repas sur place

Quand le repas est pris sur place, dans un espace de restauration dédié, il faut respecter une distance de 2 m entre chaque personne, les face à face sont interdits

Des plages horaires définies et l’organisation d’un roulement entre services est à aménager.

Si l’entreprise dispose d’un restaurant collectif, la mise en place de panier repas à emporter est à privilégier.

Les salariés bénéficiant d’un bureau isolé ou suffisamment distant, doivent privilégier la prise du repas à leur poste de travail.

Votre cabinet d’expertise-comptable est également soumis à l’application de ces directives. Son équipe est joignable par téléphone, par mail et sur rendez-vous.