afex logo 3

Comment comptabiliser l’affacturage ?

15/11/2022
Jérôme Benaïnous

Avant d’avoir recours à l’affacturage, vous souhaiteriez avoir davantage de renseignements sur la manière de comptabiliser l’affacturage ? AFEX vous apporte toutes les réponses à vos interrogations et peut même vous venir en aide pour la gestion de la comptabilité de votre structure.

Focus sur le fonctionnement de l’affacturage

En tant que dirigeant d’une entreprise, il est possible d’avoir recours à ce qui est appelé l’affacturage. Cette notion consiste en réalité à faire appel à un spécialiste, soit le factor, pour obtenir un paiement immédiat de ses créances. Cela permet alors de disposer de trésorerie. Il s’agit donc d’une méthode de financement. Un contrat d’affacturage est nécessaire et permet de définir les conditions de la prestation assurée par le factor.

Afin de comptabiliser l’affacturage, il faut savoir comment cela fonctionne. Dans un premier temps, une facture est émise à un client. L’entreprise effectue ensuite une cession de la créance au factor qui s’occupe de remettre un avis d'achat puis d’en régler le montant. Il lui est possible d’appliquer des frais de commissions voire une retenue de garantie.

Une fois que la créance est recouvrée, le factor est alors en mesure de restituer la retenue de garantie à la société.

Les flux financiers à comptabiliser lors d’un affacturage

Afin de pouvoir comptabiliser l’affacturage comme il se doit, il est important de déterminer, au préalable, les différents flux financiers qui peuvent exister entre votre société et l’organisme spécialisé. Ainsi, selon les modalités inscrites dans votre contrat, il sera possible de prendre en considération les éléments suivants :

  • le montant de la créance en elle-même
  • les frais de commissions d’affacturage
  • la retenue de garantie
  • le fonds de garantie

Quelle comptabilisation pour la cession de créances ?

Pour comptabiliser l’affacturage, il est possible, en premier lieu, de réaliser la comptabilisation de la cession de créances au factor. Pour ce faire, des opérations seront à inscrire sur plusieurs classes de comptes. Il est notamment question des comptes suivants :

  • compte “client” 411 au crédit
  • compte “factor” 467 au débit
  • comptes “rémunérations d’affacturage” 6225 et compte “TVA déductible” 44566 au débit dans le cas où des frais de commissions sont facturés par le factor
  • compte “retenue de garantie sur opération d’affacturage” 467 ou 4671 au débit

Comptabilité de l’affacturage : le paiement du factor

Une fois la créance cédée au factor, ce dernier en assure le règlement. Pour comptabiliser l’affacturage de cette opération, voici les comptes concernés :

  • compte “factor” 467 au crédit
  • compte “banques” 512 au débit

Une fois la créance payée à l’organisme spécialisé, ce dernier peut rétribuer la retenue de garantie si elle avait été prévue au contrat. Dans ce cas, les opérations à mener sont les suivantes :

  • compte “retenue de garantie sur opération d’affacturage” 467 ou 4671 au crédit
  • compte “banques” 512 au débit

Si vous souhaitez être suivi dans la comptabilisation de votre société, nos experts comptables AFEX sont disponible pour échanger avec vous et vous proposer un service sur-mesure :

Obtenez votre devis instantané et gratuit !
Votre entreprise est actuellement...
Faite votre choix en cliquant sur l'un des boutons
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cabinet AFEX
Jérôme Benaïnous
Cabinet AFEX
Jérôme Bénaïnous est expert-comptable et commissaire aux comptes diplômé de Paris Dauphine. Il a reçu le Prix du meilleur mémoire d’Expert-comptable d’Île-de-France. Il a exercé en tant que directeur de mission chez Ernst & Young, un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil, avant de s’installer.
Découvrir
apartmentconstruction